La cachaça

La cachaça est un alcool cousin du rhum, que l’on retrouve entre autre dans la caïpirinha. Cet alcool brésilien est conçu à partir de canne à sucre, son histoire remonte au XVIe siècle environ.

Caïpirinha, cocktail a base de cachaça

L’histoire de la cachaça

La naissance de la cachaça jusqu’au XXe siècle

Les début de cet alcool remonte au début des années 1500, ce qui en fait le premier alcool d’Amérique latine. La première vague de colon portuguais débarque au Brésil apportant avec eux les techniques de la canne à sucre et la distillation. La canne à sucre rencontre un succès sans précédent. Le sucre conçu au brésil s’exporte dans le monde entier, principalement en Europe.

Les esclaves travaillant la canne à sucre aimaient alors boire le jus de canne à sucre, le garapa. Ce produit, indigeste, est obtenu en pressant la canne à sucre à l’aide de presses rotatives. Connaissant un véritable succès, il devient même une monnaie d’échange pour se procurer des esclaves. Agacés par les effets négatifs sur le marché des produits du même genre venant du Portugal, les autorités choisissent d’interdire la production, la commercialisation et la consommation de cette boisson. Cette mesure n’ayant pas grand effet, la cachaça est lourdement taxée dès 1756. Insatisfaits, les producteurs de cachaça se rebellent. C’est la Revolta da Cachaça, en 1660.

Le perfectionnement des méthodes de production au XXe siècle

De nouvelles méthodes de productions naissent jusqu’au XXeme siècle. Plus perfectionnées, elles offrent un produit de meilleure qualité. La cachaça devient alors un produit plus noble.

Le XXeme siècle, la naissance de l’industrie du café, l’abolition de l’esclavage et la proclamation de la république fair de nouveau chuter la réputation de cet alcool, alors considéré comme sans valeur par les barons du café. Peu de temps après, le Brésil, en difficulté économique, cherche à devenir indépendant dans ce secteur. La cachaça participe alors à cet essor. En 1996, cet alcool est reconnu comme produit brésilien typique, établissant des critères de fabrication et de commercialisation strictes.

Aujourd’hui, plus de 40 000 producteurs certifiés produisent et commercialisent de la cachaça. En 2012, 1,2 milliards de litres ont été produits. Seulement 1% a été exporté.

Rhum et cachaça, les différences

Bien qu’ils semblent très proches, ces deux alcools ont quelques différences notables.

La production

Lors de la production de rhum, le vesou – moût extrait de la canne à sucre – est chauffé. La cachaça quand à elle est fabriquée à partir de jus de canne frais.

Le vieillissement

Le rhum et la cachaça peuvent tout deux être élevés en fûts. La cachaça peut être vieilli en fut autre que fut de chène : ipê, umburana, tapinhoã, baumier, jequitibá, des bois issus du Brésil.

Deux cachaça existent donc : la cachaça gold, élevée en fûts, et la cachaça blanche, immédiatement mise en bouteille.