Le gin

Le gin est une eau-de-vie de grain (seigle, maïs, orge malté) ou de mélasse aromatisée aux baies de genévrier par redistillation avec d’autres aromates (coriandre, fenouil) . La production de gin a commencé dans les anciens Pays-Bas vers 1550 avant de s’internationaliser.

Verre de gin

L’histoire du gin

Contrairement aux idées reçues, le gin ne vient pas d’Angleterre mais des anciens Pays-Bas (Pays-Bas et partie de la Belgique actuelle). C’est ici que le gin, alors appelé Genever, a commencé à être produit pour un usage médical. Soucieux du goût de ce produit, des additifs ont été ajoutés au fil du temps, comme le genièvre

Ce fut d’abord une eau-de-vie médiévale avant que les soldats anglais de la guerre de trente ans ne la réclament une fois de retour dans leur pays. Quelques années après, le roi d’Angleterre de l’époque Guillaume III, protestant, décida d’interdire l’importation d’eaux-de-vie provenant de pays catholiques. Des distilleries anglaises se créent alors et produisent un alcool, baptisé gin, très proche du Genever. Bénéficiant de taxes réduites, celui-ci rencontra un véritable succès en Angleterre, jusqu’à en devenir un véritable fléau. Trop utilisé pour oublier les conditions de vie difficiles de l’époque, le gouvernement décida de remonter les taxes afin d’endiguer ce problème. Cette mesure ne fera que favoriser l’émergence de distilleries clandestines.

Vers la fin du XVIIIe siècle, le gin devint une boisson plus noble. Celui-ci fut dès le début du XIXe siècle associé à de l’eau tonique, utilisée pour lutter contre la malaria. Très amère, la mélanger à du gin permettait de la consommer plus facilement.

Aujourd’hui, La Hollande et l’Angleterre sont les principaux producteurs de gin. Cependant, des gins belges, français, écossais, américains, allemands ou suisses existent aussi.

La production du Gin

La grande majorité des gins est élaborée à partir d’un alcool neutre de grain ou de mélasse, que l’on aromatise par la suite. Une fois distillé, l’alcool repose plusieurs heures en cuve avant de réduire son degré alcoolique par dilution, jusqu’au degré souhaité. La filtration quant à elle peut se faire à froid (-2 degrés) en passant à travers un filtre de cellulose ou par l’usage de carbone actif.

Le gin distillé

Le gin distillé a la particularité d’être distillé de deux à trois fois avec des baies de genièvre et d’autres aromates. Cette méthode permet d’obtenir des gins plus qualitatifs.

Le London Gin et le London Dry gin

C’est également un gin distillé. Pour avoir l’appellation London Gin, le distillat obtenu lors de l’aromatisation doit avoir au moins 70% d’alcool sans colorant ni édulcorant.

Le Plymouth Gin

Le Plymouth Gin suit le même procédé de fabrication que le London Gin. Celui-ci doit obligatoirement être distillé dans le port britannique pour obtenir cette appellation.